Vendredi 26 Juin 2015

Ces blessures au ventre, c’était quelque chose d’ab-d-ominable !

 

******

Samedi 28 Juin 2015

Aujourd’hui encore, je suis levé vers 5 heures. Le merle fait son concert.

Se lever à l’heure du merle

Petit plaisir inaugural avant une rude journée.

Je comprends, enfin ! , que ma Mère fût heureuse, dans son jardin, dès les premières lueurs du jour…

Ma Mère : je crois ne l’avoir jamais vu prendre son petit déjeuner. Toujours levée avant moi, longtemps avant moi…

 

******

Rachida Dati, a jugé mardi sur le plateau de BFMTV que Christiane Taubira était "lyrique". (Les infos…)

Pour ma part, je dirais plutôt dé-lyrique !

 

******

Hier matin, levé tôt comme aujourd’hui, j’étais allé feuilleter une nouvelle fois Les Confessions de St Augustin. J’avoue : j’ai vraiment du mal à m’y mettre. Son style me fatigue… Beau style, certes, mais fatigant, pour moi. Trop dilué, trop exclamatoire, trop « effusionnel ». J’y ai pourtant assez rapidement trouvé une belle page, que j’ai retenue d’abord en apercevant les lignes que j’ai cochées en rouge sur ce texte : c’est une autre version de la chère Antigone… J’avais du, voilà longtemps, les apercevoir, ou d’autres, dans les publications « non-violente » (Les Cahiers du MIR ?). Je ne sais plus. Ces lignes font partie des classiques de « l’objection de conscience » ; je me plais à les rappeler en ces temps où nos politiques ne cessent de nous asséner l’exact contraire :que les religions devraient se soumettre aux Etas. La classique racine de tous les totalitarismes, inventée, plantée par « la Révolution française »… Les temps étant ce qu’ils sont, j’ai d’autant plus eu envie de reproduire cette page quand j’ai vu le début du chapitre, notamment la phrase soulignée en vert… Voilà qui est clair , net et sans bavure ; sans contorsion… Quelques lignes à lire et relire par tout un chacun de nos chers contemporains : quelques lignes pour tous !!...

St Augustin III VIII

Fatigué par Augustin, j’ai ensuite feuilleté Nietzsche, Généalogie de la morale. - Ce cher vieux fou est toujours aussi amusant… ; dommage que son délire ait commis, ou accompagné, tant de dégâts !

Colombe-de-la-paix-300x171