Lundi 22 Octobre 2018

 

La curée des curés

 

Et de deux !

 

Deuxième suicide de prêtre.

Les furies doivent être contentes. La délation est efficace…

Ce deuxième petit curé n’était,selon toutes apparences, coupable d’aucun délit caractérisé ; simplement d’un peu trop de « proximité » avec une gamine. Mais ça ne fait rien. On ratisse large. « Les chars connaissent la vérité » , le bulldozer médiatique aussi !

En attendant, deux hommes sont morts ; "suicidés" par cette belle société néo-puritaine tout ensemble que pornographique sans scrupule. Qu’importe ! C’était des curés !

J’imagine si cela avait été des noirs, ou des pd ! La moitié de la France serait à feu et à sang… Mais là… Des curés, rien que des curés. Vive la curée des curés ! César triomphe ! Créon resserre sa veste de cuir de gestapiste : Je suis le Droit, la Justice ! Je protège ces chers petits Zenfants blancs comme neige, et leurs sacro-saintes Mamans, toutes aussi immaculées, puisque femmes... Dormez bien , braves gens, - pharisiens, ramassez vos pierres ! Ils ne vont pas tous se pendre, ces maudits curés, il faudra bien finir par achever les quelques-uns qui restent !...

Pauvre Eglise… Emberlificotée dans son perpétuel aplatissement devant ce César toujours habile à caporaliser les hommes de Dieu.. Hier kollabo, avant-hier la première à offrir en holocauste la chair à canon de ses cathos à la République qui la veille encore la persécutait sans vergogne !...

Quand va-t-elle enfin avoir le courage de se « conformer » à l’injonction « ne vous conformez pas au monde » ! (Rom. 12,2)

Quand va-t-on enfin cesser de tout mélanger ! Et de « suicider » un naïf qui a, peut-être, fait un sourire un peu trop appuyé à une charmante enfante de chœur !...

Innocent, ce second suicidé, sans doute, mais le seul soupçon suffit bien à vous déglinguer un homme. De cela, qui s’en soucie ?

 

Histoire d’un demi siècle :

Société d’abord déchrétienne ; hier inchrétienne. Et aujourd’hui : antichrétienne.

On n’arrête pas le progrès !

 

Pauvre Eglise ; sa situation m’inquiète, certes. Mais elle en a vu d’autres...

et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. (Matthieu 16:18) /Crampon.

 

Si vous saviez le don de Dieu, imbéciles !

 

ANTIGONE 1944